BOTSWANA

 

Botswana (22)

Réserve de Mokolodi, près de Gaborone.

Botswana (11)

Près de Gaborone, nous campons en plein bush dans une réserve privée pendant quatre jours. Notre douche est installée en plein air sous un arbre, et nous devons faire chauffer nous-même notre eau au feu de bois. Camille se lave en compagnie d'un crapaud qui surgit de l'évacuation en se frottant les yeux pleins de shampooing ! Cette étape à Mokolodi est l'occasion de nous reposer un peu. Nous profitons du calme des lieux pour lire, écrire, regarder des films et cuisiner des petits plats...

Botswana (4)

Notre nouvelle voiture.

Botswana (6)

Botswana (8)

Musée National de Gaborone.

Botswana (5)

Woodland Camping, près de Francistown.

Botswana (23)

Botswana (26)

La gastronomie en Afrique australe étant très limitée, nous nous préparons des plats français. Une marmite en aluminium achetée à Francistown nous permet de faire mijoter des potées et des ragoûts sur les braises. Le vendeur qui expose sa marchandise en bord de route tient absolument à nous donner son numéro de téléphone pour développer au Botswana son business de marmites fabriquées au Zimbabwe : un marché porteur selon lui. Après tout, pourquoi pas, on ne sait jamais !

Botswana (27)

Nata Lodge, près du parc national de Nxai Pans.

Botswana (28)

Parc national de Chobe.

Botswana (54)

La charmante petite ville de Kasane est située en bordure du parc Chobe. Comme nous ne pouvons pas visiter le sanctuaire avec notre voiture citadine, nous nous offrons un game drive dans le parc le matin et une croisière sur le Riverfront l'après-midi.  Cette sortie en bateau est immanquable. Notre embarcation possède une plate-forme surélevée qui est un excellent poste d'observation. Nous croisons notamment des buffles, des hippopotames, des crocodiles, des cobs lechwe, et bien sûr des éléphants dont les effectifs dans le parc s'élèveraient à environ 70 000 spécimens, un chiffre énorme et qui représente la moitié des éléphants du Botswana. Le clou du spectacle se déroule en fin d'après-midi : comme les éléphants préfèrent passer la nuit sur une île au milieu du Chobe, à l'abri des prédateurs, ils traversent le fleuve à la nage par troupeaux entiers, se servant de leur trompe comme d'un tuba pour respirer.

 Botswana (47)

 Botswana (42)

 Botswana (46)

Croisière sur le fleuve Chobe, frontière naturelle entre le Botswana à gauche et la Namibie à droite.

Botswana (51)

Botswana (52)

Botswana (62)

Botswana (81)

 Botswana (64)

Anhinga.

Botswana (53)

Botswana (80)

En Afrique australe, le puku n'est présent que dans la région du Chobe.

Botswana (79)

Tantale ibis.

Botswana (78)

Botswana (74)

Botswana (82)

Botswana (83)

Botswana (84)

Botswana (85)

Botswana (77)

Le lendemain de cette fabuleuse croisière, nous prenons le bac à Kazungula pour traverser le Chobe. Sur l'autre rive, il nous faut alors affronter la douane zambienne : pendant deux heures, nous passons de service en service pour payer le visa, la taxe carbone, la taxe du Conseil, le Road Pass, l'assurance de la voiture. Des vendeurs à la sauvette nous font acheter des autocollants réfléchissants pour la voiture, car une Sud-Africaine nous apprend que les manquements à cette nouvelle règle de la route peuvent occasionner des problèmes aux barrages de police. Après avoir déboursé presque 200 USD, nous reprenons finalement notre route vers Livingstone où nous avons prévu de nous offrir un séjour épicurien.

 

 

ZAMBIE

 

Zambie (19)

Maramba River Lodge, à Livingstone.

Zambie (5)

Zambie (60)

Zambie (74)

Zambie (3)

Zambie (26)

Zambie (42)

Zambie (12)

Bâtiment de l'époque coloniale, à Livingstone.

Zambie (43)

Notre voyage est l'occasion de visiter quelques Alliances Françaises pour des entretiens professionnels car nous caressons le rêve de nous expatrier en Afrique. Après avoir pris contact par e-mail, nous rencontrons le directeur de l'Alliance Française de Livingstone : l'endroit s'avère difficile à trouver, et il nous faut errer pendant presque une heure dans le centre ville avant de découvrir que les cours de français se déroulent en fait dans une simple école primaire. Le directeur, un Congolais, nous invite dans son bureau qui se trouve dans un petit centre commercial crasseux. Au fond d'un long couloir sombre, après un salon de coiffure et un atelier de couture, sa modeste officine reflète une évidente pénurie de moyens : la bibliothèque francophone ne présente en tout et pour tout que deux rangées de livres ! Nous comprenons donc avant même de nous assoir que ce n'est pas à Livingstone que Camille pourra trouver un emploi comme professeur de français.

Zambie (46)

Royal Livingstone Golf.

Zambie (109)

Le reste de la journée est employé à faire la tournée des Grands Ducs : un cocktail au Royal Livingstone Golf, un repas au Zambezi Sun devant une superbe piscine, et une soirée au Royal Livingstone, l'hôtel le plus chic et le plus cher du pays où un pianiste talentueux nous berce de ses douces mélodies dans une ambiance élégante rappellant les clubs anglais du 19ème siècle. Le lendemain nous retournons au Royal Livingstone pour une promenade dans le parc où nous avons la surprise de croiser deux girafes en train de galoper sur les pelouses. Le soir venu, sur l'immense terrasse construite au bord du Zambèze, nous nous installons dans des canapés confortables pour siroter un jus de fruit rafraîchissant. Un guitariste joue une musique d'ambiance discrète pour accompagner le soleil qui se couche tandis que les silhouettes en ombres chinoises de deux éléphants traversent lentement les flots dorés du fleuve...

Le salon du Royal Livingstone.

Zambie (86)

Zambie (93)

Zambie (95)

Zambie (94)

Promenade sur les rives du Zambèze.

Zambie (130)

Camille manque de se faire arracher son sac à main par un crocodile affamé.

Zambie (136)

Zambezi Sun.

Zambie (138)

Zambie (146)

Zambie (142)

Zambie (139)

Royal Livingstone.

Zambie (148)

Zambie (169)

Zambie (160)

Zambie (164)

Zambie (167)

Zambie (181)

De la terrasse construite au bord du Zambèze, on peut apercevoir les nuages de vapeurs qui s'élèvent des Chutes Victoria.

Zambie (152)

Zambie (153)

Zambie (157)

Zambie (192)

Parc national de Lochinvar.

Zambie (210)

 Zambie (214)

Pour arriver jusqu'aux marécages de Lochinvar, je dois conduire en me décalant par rapport à la piste, avec une roue sur le terre-plein central et l'autre sur le bas-côté. Le châssis de notre voiture est trop bas et nous heurtons souvent des pierres avec un bruit d'iceberg déchirant la côte d'un navire. Le parc de Lochinvar est réputé pour ses colonies d'oiseaux et ses cobs lechwe. Nous plantons la tente durant deux jours au bord d'une lagune sauvage, seuls au monde. Lors d'une balade matinale, une centaine de pélicans blancs se pose tout près de nous dans les marécages, un troupeau de lechwe se jette à l'eau en nous apercevant, et nous rencontrons plusieurs fois des traces de pythons qui ont traversé la piste à l'aube. Ah, si j'avais pu en photographier un !

Lagune de Chunga.

Zambie (244)

Zambie (218)

Zambie (219)

Traces de python.

Zambie (235)

 Grande aigrette.

 Zambie (216)

Zambie (217)

Zambie (230)

Zambie (225)

Zambie (240)

Zambie (238)

Jardin Botanique de Lusaka.

Zambie (257)

Zambie (270)

Zambie (262)

Zambie (266) 

Parc national de Kasanka.

Zambie (272)

Le parc de Kasanka est l'un de ces sanctuaires africains peu fréquentés dont l'ambiance sauvage vous envoûte instantanément. Notre camp est situé au bord d'une magnifique plaine marécageuse. Nous nous protégeons des insectes en accrochant notre moustiquaire sous un abri au toit de chaume : cet endroit est vraiment idéal pour boire le thé en soirée, à la lueur vacillante des bougies. Pendant trois jours nous savourons notre solitude dans cette nature préservée. Une antilope rare, le puku, est très facile à rencontrer dans ce parc. Un soir, tandis que le soleil décline derrière les papyrus, deux sitatungas font leur apparition dans la plaine, à une cinquantaine de mètres de notre abri. Cette antilope qui vit dans les marécages est si craintive que c'est un véritable privilège de pouvoir l'observer. Le matin de notre départ, une dizaine d'éléphants viennent s'abreuver à proximité de notre camp, au milieu de la plaine où nous nous étions promenés nonchalamment la veille.

Zambie (291)

Un ranger du parc.

Zambie (282)

Zambie (279)

Zambie (290)

Notre campement.

Zambie (294)

A côté de notre emplacement, le second site de camping a été sacagé par les éléphants. La dalle de béton où se trouvait un abri est détruite, et un bidon d'essence a été aplati comme une crêpe.

Zambie (306)

Zambie (304)

Notre abri nous permet d'observer les animaux pâturer dans la plaine sans se faire repérer.

Zambie (297)

Zambie (299)

Puku mâle.

Zambie (308)

Zambie (303)

Zambie (309)

Zambie (310)

Zambie (313)

Mangouste rayée.

Zambie (350)

Zambie (315)

Zambie (316)

Bercée par les sonorités de la nuit africaine.

Zambie (330)

Partie de yam.

Zambie (318)

Zambie (331)

A notre grande déception, l'observatoire de Fibwe a été incendié par les braconniers quelques semaines avant notre passage à Kasanka. Cette cachette qui offre une vue spectaculaire sur les marécages et permet d'observer les timides sitatungas a été reconstruite deux mois plus tard.

Zambie (353)

Les sanctuaires animaliers de Zambie souffrent beaucoup du braconnage. Nous avons pu le constater par nous-même à Kasanka et à Mutinondo. Même le parc le plus visité du pays, South Luangwa, n'est pas épargné par ce fléau. Le braconnage est très difficile à endiguer, et il le restera longtemps encore. La viande de brousse occupe une place importante dans l'alimentation de certaines populations africaines. Les braconniers sont souvent de jeunes villageois, pauvres et désœuvrés. Ils chassent avec un armement hétéroclite, utilisant aussi bien des arcs, des machettes et des sagaies que des carabines ou des fusils d'assaut (AK-47). En général, les braconniers posent d'innombrables collets en brousse ou en forêt, une méthode simple et efficace pour capturer le gibier. Ils peuvent provoquer d'immenses incendies, simplement pour rabattre les animaux vers leurs pièges. Cette chasse illégale est une activité de subsistance car les gains sont peu élevés. Elle fait toutefois subir une forte pression sur la faune qui peut être complètement exterminée de certaines zones.

Quand le système répressif est défaillant, les braconniers chassent en toute impunité dans l'enceinte même des parcs nationaux. Un soir à Kasanka, nous avons aperçu dans la nuit un immense incendie provoqué par ces maraudeurs. Les régimes instables, populistes et corrompus ne sont généralement pas très assidus à réprimer la chasse illégale. Celle-ci peut même bénéficier d'une certaine complaisance de la part des autorités. Ainsi, lorsqu'il a été élu président de la Zambie en septembre 2011, alors que nous séjournions dans le pays, Michael Sata a immédiatement fait libérer plus de 600 braconniers qui croupissaient en prison. Il a également renvoyé les cadres de l'office des parcs nationaux (ZAWA) pour les remplacer par une nouvelle équipe qui saurait mieux comprendre les «problèmes des Zambiens» et ne pas punir ceux qui cherchent seulement à se nourrir. Ces initiatives démagogiques et irresponsables visaient à discréditer le gouvernement précédent qui, selon les propres termes de Michael Sata, «semblait avoir plus respecté les animaux que les êtres humains». Le message était clair : les braconniers pouvaient reprendre leurs activités illégales avec la bénédiction du nouveau pouvoir en place.

 Zambie (355)

Zambie (346)

Zambie (366)

Wasa Lodge.

Zambie (275)

Zambie (277)

 Zambie (376)

Zambie (370)

Zambie (379)

Zambie (383)

Zambie (382)

Zambie (384)

Livingstone Memorial.

Zambie (397)

Atteint de dysenterie, David Livingstone rendit l'âme à cet endroit le 1er mai 1873. Dans la hutte que lui avaient construit ses porteurs, à une vingtaine de mètres à droite de la colonne, le célèbre docteur écossais fut découvert mort à la nuit tombée, agenouillé à côté de son lit d'herbes sèches. Les serviteurs de Livingstone pensèrent que leur maître avait succombé en priant, mais il est plus plausible qu'un spasme de douleur ait été responsable de cette position. A proximité se trouvait le village du chef Chitambo dont l'autorité s'est transmise de génération en génération puisque son arrière-arrière-petit-fils exerce actuellement ses fonctions coutumières dans la région. Le "palais" de Chitambo IV est d'ailleurs accessible par la piste qui mène au mémorial.

Livingstone

A l'emplacement de la colonne construite en 1902 par l'administration coloniale britannique s'élevait un arbre au pied duquel les fidèles serviteurs de Livingstone inhumèrent le coeur de leur maître. Sur le tronc d'arbre, ils gravèrent une inscription qui fut ramenée à la Royal Geographic Society de Londres en 1899 : "DR. LIVINGSTONE MAY 4, 1873 ChuMA SUZA MNIASERE VCHOPERE". Le corps de Livingstone fut embaumé puis transporté  jusqu'à Bagamayo par une colonne d'environ 80 africains qui accomplit un voyage épique de 1600 km durant 9 mois. L'illustre dépouille fut alors rapatriée en Angleterre pour être enterrée à l'abbaye de Westminster.

Zambie (403)

Zambie (408)

Mutinondo Wilderness Area.

Zambie (414)

Au nord de Serenje, nous plantons notre tente pour 7 jours dans la réserve privée de Mutinondo. C'est un autre endroit merveilleux de la Zambie où il est possible de se promener à pied du fait de l'absence de prédateurs, excepté un lion solitaire qui rôderait apparement dans les parages. Nous gravissons les montagnes en forme de pain de sucre et déambulons dans les forêts de Miombos, des arbres que l'on retrouve dans un couloir s'étendant de l'Angola au Mozambique et qui se parent de couleurs chatoyantes à la saison sèche. Nous nous baignons dans les cascades d'eau fraîche et cristallines. Enfin, nous parcourons les plaines à cheval et explorons une jolie rivière en canöe, le long de berges tropicales qui ressemblent beaucoup à des mangroves.

Zambie (423)

Zambie (590)

Zambie (596)

 Zambie (425)

Zambie (431)

Zambie (459)

Zambie (437)

Zambie (453)

Zambie (446)

Zambie (422)

Zambie (531)

Zambie (460)

Zambie (467)

Zambie (465)

Zambie (475)

Zambie (473)

 Sur le dos d'un hippopotame.

Zambie (474)

Zambie (471)

Zambie (453) b

Zambie (468)

 Zambie (463)

Zambie (464)

Zambie (476)

 Zambie (415)

Zambie (472)

Zambie (535)

Zambie (479)

Zambie (466)

Zambie (478)

Zambie (481)

Zambie (482)

 Zambie (581)

Zambie (569)

Zambie (449)

Zambie (533)

Zambie (539)

Zambie (545)

Zambie (480)

Zambie (547)

Zambie (519)

Zambie (501)

 Zambie (516)

Zambie (493)

Zambie (495)

Zambie (525)

Zambie (599)

Kapyshia Hot Springs, sur l'immense propriété du manoir de Shiwa Ng'andu.

Zambie (611)

Au nord de Mpika, à seulement 300 km de la Tanzanie, nous faisons une halte de 3 jours sur le domaine de Shiwa Ng'andu où se trouvent des sources chaudes au milieu d'un ravissant décor de forêt tropicale ainsi qu'un manoir construit dans les années 1920 par un Colonel anglais un peu excentrique, Stewart Gore-Browne. La rigueur avec laquelle il traitait ses employés lui valut le surnom de "Chipembere", c'est à dire rhinocéros noir en bemba. Le manoir a été construit avec des matériaux locaux. Cependant, tous les meubles, la vaisselle, les livres ont été importés d'Angleterre par bateau puis par chariots à boeuf. Ce vieux manoir perdu au nord de la Zambie est aujourd'hui un lodge pour quelques rares clients : les tarifs y sont très élevés mais c'est le prix du rêve.

Zambie (651)

Zambie (605)

Zambie (610)

Baignade dans des sources d'eau chaudes.

Zambie (635)

Zambie (623)

Zambie (633)

Zambie (621)

Zambie (626)

Zambie (645)

Zambie (660)

Zambie (658)

Manoir de Shiwa Ngandu.

Zambie (665)

Zambie (661)

Zambie (685)

Zambie (662)

Zambie (701)

La mère de ce jeune gnou agonisait après après avoir lutté durant plusieurs jours pour s'extraire d'une mare de boue. Afin de sauver le petit qu'elle portait, les employés du domaine abattirent la mère puis lui ouvrir le ventre.

Zambie (664)

Zambie (700)

Bibliothèque du manoir.

Zambie (666)

Zambie (667)

Zambie (670)

Zambie (672)

Salle à manger.

Zambie (674)

Zambie (673)

Chambre des hôtes.

Zambie (677)

Zambie (679)

Stewart Gore-Browne (1883-1967).

Zambie (681)

Zambie (682)

Zambie (688)

Zambie (687)

Zambie (689)

Zambie (691)

Zambie (694)

Zambie (699)

Zambie (698)

Parc national de Mosi-Oa-Tunya, à Livingstone.

Zambie (702)

En trois jours, nous retraversons toute la Zambie pour rejoindre Livingstone. Petits moments d'hésitation avec la tenue des élections présidentielles : on nous conseille de ne pas être à Lusaka lors des résultats. Finalement, la ville est calme. Dans notre camping, les Zambiens sont passionnés par l'annonce des résultats et les suivent minute par minute car ils craignent des fraudes aux bulletins de votes. Ils ont envie de changements, car même si les présidents se succèdent, ce sont toujours plus ou moins les mêmes qui sont ministres. Trois jours plus tard, à Livingstone, nous regardons l'allocution télévisée du Président : Rupiah Banda y fait son mea culpa et laisse la place au vainqueur, Michael Sata, non sans non prévenir qu'il reviendra au pouvoir, sans doute avec de meilleures promesses...

Zambie (703)

Cob à croissant.

Zambie (705)

Zambie (706)

Zambie (713)

Zambie (709)

Zambie (714)

Zambie (721)

Zambie (728)

Zambie (710)

Zambie (729)

Zambie (738)

Zambie (742)

Zambie (741)

Zambie (740)

Ce vieil éléphant mâle qui refuse obstinément de céder le passage nous contraint à faire marche arrière pendant une demi-heure. 

Zambie (745)

Une roche qui ressemble beaucoup à une tête de babouin.

Zambie (743)

Zambie (744)

Zambie (752)

Zambie (748)

Retour au Royal Livingstone pour prendre un "Afternoon Tea".

Zambie (756)

Zambie (768)

Zambie (753)

Zambie (758)

Zambie (763)

Zambie (765)

Zambie (761)

Zambie (755)

Zambie (769)

Zambie (772)

Zambie (780)